Le 14 avril 2015 à Paris, Parkeon et Dataiku ont annoncé le lancement de l’application Path to Park, lauréate du prix « Grand Public » lors des trophées de l’Innovation Big Data, qui utilise des algorithmes prédictifs en environnement Big Data pour contribuer à une meilleure gestion de la mobilité urbaine. En enrichissant les données historiques (parcmètres, horodateurs) et en modélisant les dynamiques de stationnement grâce au Data Science Studio, Parkeon a pu développer une solution qui fournit en temps réel des suggestions de parcours pour aider les automobilistes à se garer.

smartcities

Parkeon et les Smart Cities

Parkeon est un acteur global dans le domaine de la mobilité urbaine, actuellement n°1 mondial du stationnement (parcmètres, horodateurs) et des billetteries de transport public. Avec plus 1100 collaborateurs répartis dans 9 pays, Parkeon développe aujourd’hui des systèmes et des équipements de gestion et de mobilité pour plus de 3000 villes.
Dans un contexte de densification des déplacements humains et d’attention croissante au respect de standards écologiques, Parkeon a adopté une démarche résolument tournée vers l’utilisateur final – le citoyen – en lui apportant de nouveaux services et de nouveaux usages grâce à la technologie. Plus spécifiquement, il faut outiller le « smart citizen » (l’habitant des « smart cities ») grâce à des solutions permettant de :

  • Réduire le trafic, réduire la pollution
  • Encourager les modes de transport « alternatifs » (bike sharing notamment)
  • Développer les transports en commun
  • Recréer du lien social (via l’hyper-local, la revalorisation du centre-ville etc)
  •  
    La démarche globale de Parkeon vise donc à permettre aux citadins de mieux vivre leur ville grâce à des investissements réfléchis ancrés dans un développement responsable et durable.

     

    L’application prédictive « Path to Park »

    Initialement, grâce à l’analyse des milliards d’informations de stationnement récoltées par Parkeon sur plus de 80 ans (tickets d’horodateurs, parcmètres, cartes de stationnement…) et des paiements sur l’application mobile, l’équipe Parkeon a pu tirer des premiers enseignements sur les comportements (et l’expérience) des utilisateurs.

    Le principal enseignement : près de 30% des véhicules qui circulent à un moment T cherchent à se garer. Sur la journée d’un utilisateur, ce temps perdu représente 14 minutes, soit 5 jours par an.

    pathtoparkC’est de ce constat qu’est né le projet de proposer une solution capable de proposer en temps réel à l’automobiliste des parcours sur lesquels il aura des chances de trouver une place de stationnement. Grâce à l’historique de données du parc mondial d’horodateurs, Parkeon a pu développer une modélisation de la dynamique de stationnement dans chaque ville, chaque quartier, et même chaque rue. Le modèle statistique obtenu alimente une application mobile

    Jusque-là en test à Issy-les-Moulineux, l’application Path to Park est désormais disponible en Ile-de-France (et disponible ici sur iOS et Android) et devrait ensuite être lancée dans une dizaine d’agglomérations dans le monde.

    Le système de guidage intégré propose à l’automobiliste un itinéraire d’au moins 3 rues au cours duquel la probabilité de trouver une place à ce moment de la journée est supérieure à 90%.

    La logique n’est donc pas de suggérer des places uniques à disponibilité des automobilistes, ce qui pourrait créer des comportements dangereux, mais plutôt des parcours à travers des zones de disponibilités élaborées à partir de l’historique de données mais aussi de nombreuses données cartographiques et géolocalisées (magasins, restaurants etc…) qui permettent d’affiner les prédictions.

    Modèle économique : l’application Path to Park est gratuite pour les villes et les utilisateurs, mais génère des revenus grâce à la publicité et à des services associés, tels que NeoParking ou Yellowbricks (réservation parking, paiement mobile).

    Parkeon et le Data Science Studio

    L’aboutissement du projet a notamment été rendu possible par l’utilisation du Data Science Studio de Dataiku (DSS), qui propose d’accélérer la conception et le déploiement d’applications Data grâce à une plateforme d’analyse de données intégrée.
    parkeondssDSS a par exemple permis de faciliter l’enrichissement de l’historique de données de stationnement des équipements de Parkeon avec des données cartographiques (points d’intérêt, commerces, restaurants…) et l’utilisation de techniques de Machine Learning pour apprendre à prédire la pression du stationnement. L’un des atouts majeurs de la solution réside également dans la capacité à mettre en production rapidement les modèles prédictifs élaborés et à « répliquer » des modélisations sur des zones géographiques différentes, ce qui permet à Parkeon d’envisager un déploiement rapide de l’application dans des villes du monde entier.

    Nous avons été séduits par la capacité du Data Science Studio à travailler avec des volumes de données très importants et par l’intégration d’algorithmes open source pour la phase de modélisation prédictive

    Yves-Marie Pondaven, CTO chez Parkeon

    En savoir plus :

  • Télécharger le communiqué de presse « Path to Park »
  •  

    Partagez l’article

     

    Inscrivez-vous à la Newsletter Data-Business.fr